vide

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Quel est l’enjeu de la charte Afeca ?

L’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes par la valorisation du capital humain : un engagement original du président et de la profession, sur une initiative de l’Afeca.

 

Signer la charte est un symbole fort et visible d’engagement volontaire du cabinet dans une démarche en faveur d’une gouvernance de la valorisation du capital humain, et notamment des femmes. Une démarche pérenne et cohérente avec la stratégie de développement du cabinet, adaptée à ses valeurs et à ses spécificités. Cette dynamique s’organise autour de quatre piliers : s’engager, sensibiliser et former, promouvoir autrement, communiquer.

valoriser le capital humain doit valoriser le cabinet et la profession !

 

Interview de Philippe Arraou

Philippe Arraou apporte un éclairage sur les raisons de l’engagement de la profession au regard de l’initiative de l’Afeca.

 

Pourquoi la profession s’est-elle engagée sur ce sujet de l’égalité professionnelle par la valorisation du capital humain ?

Tout d’abord, je rappellerai que ce sujet de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes n’est pas totalement nouveau pour la profession ; il a fait l’objet d’un accord de branche signé le 4 janvier 2013. Il convenait que notre institution, l’Ordre, s’en saisisse également et je suis reconnaissant à l’Association des femmes diplômées d’expertise comptable administrateurs d’avoir porté ce projet.

En s’inscrivant dans le cadre des différents textes législatifs relatifs à l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes ainsi qu’à la parité, j’ai souhaité aller plus loin car je suis convaincu que la valorisation de toutes les composantes du capital humain est une opportunité de performance et de croissance durable.

La charte proposée par l’Afeca est l’illustration de la volonté de toute la profession sur ce sujet.

Avec cette signature entre l’Institution et Afeca, il s’agit d’impliquer de manière concrète et directe les cabinets eux-mêmes en leur proposant de signer sur la base d’un engagement volontaire une charte de bonnes pratiques de gouvernance en matière d’égalité professionnelle par la valorisation du capital humain.

Je souhaite donc que les cabinets qui décident d’œuvrer de façon formalisée et visible en faveur de l’égalité professionnelle signent ce texte d’engagement libre et volontaire et qu’ils soient le plus nombreux possible.

 

Quelles sont selon vous les attentes de la profession sur ce sujet ?

Les attentes de la profession en la matière sont réelles. J’en prends pour preuve le taux de retour qu’a recueilli l’enquête lancée par Afeca pour identifier les facteurs de valorisation du capital femmes experts-­comptables. Il est indéniable que ce sujet était attendu, en tout cas par nos consœurs qui, je le rappelle, représentent un quart des professionnels inscrits à l’Ordre.

Les résultats de cette enquête ont démontré la nécessité de rendre plus favorable l’environnement du cabinet avec deux priorités absolues : une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée ; et l’aménagement du temps de travail. Cette charte de gouvernance proposée à nos cabinets participe donc à une prise de conscience vers une nouvelle vision du « travailler ensemble » dans nos cabinets.

Je souhaite enfin que la mise en place de bonnes pratiques de gouvernance en matière d’égalité professionnelle contribue au développement de l’attractivité de notre profession auprès des jeunes consœurs. 

Je participe aux prestations de serment dans les régions et je suis frappé de constater que le nombre de femmes ne progresse que faiblement, alors que les femmes qui obtiennent le diplôme d’Etat DEC sont de plus en plus nombreuses, approchant la moitié. Il y a donc un problème d’attractivité à résoudre pour l’exercice en cabinet, alors que la matière plait et convient aussi aux femmes.

 

Quelle synergie avec les actions de votre mandature ?

J’ai axé ma mandature entre autre sur l’ouverture de la profession au niveau européen. Dans ce cadre, nous pourrions imaginer qu’Afeca devienne dans les prochaines années le « Réseau » de réseaux européens et que notre modèle de charte soit dupliqué au sein de nos homologues européens. C’est le souhait que je porte.

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Décembre 2018

SIC N° 379

  • ​73e Congrès « Stratégie et compétences pour la croissance »

Consulter

Novembre 2018

SIC N° 378

  • Règles de signature des travaux des cabinets d'expertise comptable
  • jesignexpert.com, la nouvelle plateforme de signature électronique
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances et du ministre de l'Action et des Comptes publics

Consulter

OCTOBRE 2018

SIC N° 377

  • Prélèvement à la source : une réforme majeure
  • Cendra Motin : le PAS est enclenché
  • Fusion Agirc et Arrco : bien s'y préparer

Consulter

SEPTEMBRE 2018

SIC N° 376

  • 5 questions à Florence Hauducœur
  • Le projet de loi Pacte examiné en commission spéciale
  • 73e Congrès : Préparez votre parcours thématique

Consulter