Mai-juin 2020

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Financer la croissance à l’international

Le financement d’un projet international reste un élément primordial. Sa structuration est la clé de voûte de la réussite même quand les autres indicateurs sont au vert. Les sources de financement proviennent à la fois de leviers existants en France, mais également via un endettement dans le pays d’accueil et la perception éventuelle de subventions ou avances remboursables.

 

Le financement en France

Les entreprises françaises peuvent ainsi faire appel à des aides régionales, des financements publics (DG Trésor, Bpifrance, dispositifs d’accompagnement régional) des financements via les réseaux bancaires, ou proposés par d’autres organismes (tels que l’Agence française de développement - AFD, le crowdfunding, le Medewf, Total développement, etc.), intervenant à différentes phases du projet. Les Conseillers au Commerce Extérieur (CCE) peuvent aussi être de très bons relais pour identifier des sources de financement adaptées.

En amont (choix des marchés cibles, prospection et négociation), l’assurance prospection accompagne les PME et ETI dans la conquête de nouveaux marchés. Des prêts bancaires ou des prêts de croissance internationale proposés par Bpifrance permettent les investissement matériels et immatériels idoines (études stratégiques, formations, communication, etc.). Pour le développement du projet, une subvention d’études préalables aux projets d’infrastructures et de démonstrateurs de technologies innovantes (FASEP) peut être sollicitée, un crédit d’export demandé, un prêt du Trésor envisagé. Des financements qu’il faut sécuriser afin d’assurer l’entière réussite du projet. En ce cas, l’entreprise pourra recourir à l’assurance-crédit opérée par Bpifrance, au Crédoc ou aux garanties internationales.

L’environnement des financements à l’étranger reste complexe et nécessite un accompagnement dans le choix des leviers adaptés.

 

Le financement à l’étranger

Au sein même de la Zone Euro, les réponses des entreprises affichent clairement des difficultés plus ou moins importantes dans l’accès à la finance (cf. graphique ci-après). Un accompagnement local, par un confrère notamment, s’avère nécessaire malgré les simplifications législatives. On notera que la France éprouve toujours une difficulté importante à faire face à la régulation locale. C’est une demande importante de sollicitations pour les activités inbound.

Les aides financières ne constituent jamais le seul élément de prise de décision dans une orientation stratégique : les marché et le produit priment avant tout. Toutefois, l’accès à des aides à l’installation ou à l’investissement est un facteur d’attractivité non négligeable. L’immersion dans l’environnement local évite toute perte d’opportunité.

 

 

Focus sur les dispositions relatives au COVID-19

En complément des dispositifs existants et pour faire face aux impacts liés au COVID-19, le Gouvernement a lancé, le

31 mars 2020, un plan de soutien aux entreprises françaises exportatrices.

 

Retrouver les liens utiles et le plan de soutien du Gouvernement sur le site privé de l’Ordre, www.experts-comptables.fr, rubrique SOS entreprises.

 

L’objectif est clair : sécuriser la trésorerie, permettre aux entreprises concernées de poursuivre leurs activités et la croissance à l’international, relais indispensable de chiffre d’affaires en cette période, pendant et après la crise sanitaire et économique, et maintenir l’emploi.

Ainsi, qutare mesures exceptionnelles ont été prises concernant le financement de l’export :

  • Renforcement de l’octroi des garanties de l’État, à travers Bpifrance, pour les cautions et les préfinancements de projets export : jusqu’à 90% de quotités garanties pour les PME et ETI et une prolongation, pouvant aller jusqu’à six mois, de la durée de validité des accords de garanties des préfinancements export. 
  • Prolongation des assurances-prospection en cours d’exécution : une année supplémentaire sera mise en œuvre pour étendre la période de prospection couverte permettant ainsi de compenser la perturbation des activités de prospection. 
  • Une capacité de 2 milliards d’euros sera apportée à l’assurance-crédit export de court terme grâce à l’élargissement du dispositif de réassurance publique Cap Francexport. Ce dispositif couvrira l’ensemble des pays du globe. 
  • Information et accompagnement des PME et ETI exportatrices via Team France Export (organisation de webinaires sectoriels et/ou par secteur d’activité ; veille par pays ; etc.)
Retrouver plus d’informations sur les actions mises en œuvre par TFE sur le site privé de l’Ordre, rubrique SOS entreprises.

 

Le rôle primordial de l’expert-comptable

L’expert-comptable accompagne son client dans la poursuite de son activité, et le conseille, voire copilote avec lui, les actions à mettre en œuvre pour faire face aux impacts du COVID-19 sur la chaîne logistique, le niveau d’activité et donc sur les financements et la trésorerie de l’entreprise.

Rebondir dès à présent est nécessaire pour permettre un redémarrage opérationnel de l’entreprise et les flux logistiques dans un contexte international, en prenant en compte les délais supplémentaires dans les approvisionnements, la gestion des stocks, etc. Ainsi, la stratégie doit être repensée, les besoins financiers analysés pour être adaptés et les prévisionnels révisés afin d’y intégrer les évolutions actuelles et à venir, à horizon au moins trois ans.

Pour informationL’Ordre des experts-comptables a publié mi-mai, sa fiche solution « un business plan bien construit, gage de succès de votre projet » sur le site de Team France Export (TFE), plateforme recensant l’ensemble des solutions d’experts pour accompagner les projets à l’international. 

Plus d’informations sur le site de TFE
Rubrique « stratégie » : www.teamfrance-export.fr
Fiche solution de l’Ordre des experts-comptables : www.teamfrance-export.fr

 

Émilie Damloup, chargée de mission du Comité missions internationales

 

 

 

 

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Mai-juin 2020

SIC N° 395

  • Spécial COVID-19 Financement - Mesures et initiatives pour soutenir les entreprises
  • Interview de François Asselin, président de la CPME

  • Enquête sur les conséquences de la crise sanitaire

Consulter

AVRIL 2020

sic n° 394

  • SOS Entreprises/SOS Cabinets : deux cellules pour vous accompagner face à la crise
  • Des FAQ thématisées pour mieux vous informer
  • La signature électronique, un outil indispensable pour la poursuite de votre activité

Consulter

MARS 2020

SIC N° 393

  • Réforme des retraites : décodage et mobilisation
  • Hubemploi : refondre pour mieux performer
  • Création du statut d'expert-comptable en entreprise

Consulter

FEVRIER 2020

SIC N° 392

  • Loi de finances 2020 : les principales mesures fiscales
  • DGFip : des chantiers structurants à venir
  • L'Arpec, un nouvel outil LAB au service des experts-comptables

Consulter