MARS 2020

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Exploiter la data ou comment faire parler les chiffres

La data est l’une des matières premières essentielles de la création de valeurs en 2020. C’est une source indispensable pour mieux comprendre les attentes des clients et proposer de nouveaux services! Comme le rappelle dans cette interview Sanaa Moussaïd, vice-présidente de l’Ordre, en charge de la stratégie numérique, «si la comptabilité est la base du métier d’expert-comptable, la plus-value est ailleurs.»

Pensez-vous que l’expert-comptable pourrait avoir un rôle à jouer et devenir un analyste des données collectées et stockées dans son cabinet ?

Placés au cœur des flux, nous avons un rôle majeur à jouer sur la data. Nous disposons d’ailleurs de toutes les ressources nécessaires pour collecter la donnée, s’en servir et en tirer profit afin de mieux accompagner nos clients.

Les confrères doivent donc se positionner dès maintenant sur les contours posés par la data, à savoir : exploitation et analyse des données, RGPD, cybersécurité… Cette démarche est d’autant plus importante que notre rôle est de créer de la confiance et garantir un levier de performance auprès du chef d’entreprise.

Et pour servir au mieux vos clients dans ces nouvelles missions, pensez à ce que disait Theodore Levitt, professeur à Harvard : « Les gens n’achètent pas des perceuses, mais les trous qu’ils peuvent faire avec ». Et c’est bien de ça qu'il s’agit : communiquer sur ce que cela va apporter, sur les bénéfices que nos clients pourraient en tirer.

 

Quels sont les préalables pour exploiter la data ?

Qu’il s’agisse de l’analyse marketing des comportements des visiteurs sur son site ou de celle des clients dans leur gestion, les données collectées sont précieuses pour le cabinet à une triple condition :

  • La première est l’interfaçage des solutions métiers avec des applications tierces comme des CRM (Customer Relationship Management) ou DMP (Data Management Platform).
  • La seconde est d’engager une stratégie claire et précise de ce que l’on veut faire de cette donnée. Il y a une réelle opportunité à l’exploiter pour délivrer du conseil 2.0 si et seulement si on peut lier la data métier avec les datas de l’entreprise.
  • La troisième est de prendre en compte les problématiques juridiques et éthiques sur l’exploitation des données de son portefeuille client pour obtenir une data agrégée et exploitable.
Concrètement, que faut-il faire pour y parvenir et quels sont les facteurs clés de succès ?

Pour se faire une idée sur la question, comme on a pu le lire dans de nombreux articles - d’ailleurs même Pôle Emploi le prédit -, l’un des métiers les plus recherchés dans la sphère digitale dans les années à venir sera celui de data scientist.

En clair, si la comptabilité est la base du métier, la plus-value est ailleurs : il s’agit de faire parler les chiffres. Et l’expert-comptable dispose d’atouts indéniables pour la maîtriser et l’analyser !

Pour autant, cela ne s’improvise pas. Pour collecter, stocker, structurer, restituer la data… il est nécessaire de développer des compétences et de se former.

 

Justement, comment l’Ordre accompagne-t-il la profession en la matière ?

Nous avons initié avec mes co-rapporteurs du Congrès, Dominique Perier et Fabrice Heuvrard, un partenariat avec l’Ecole Centrale de Lyon pour travailler ensemble sur la thématique des datas et sur les attentes de la profession dans ce domaine, en termes d’appropriation et d’exploitation. Les premiers résultats de leur enquête ont permis de recueillir les premiers besoins et expériences des confrères sur l’utilisation des données de leurs clients. Il en ressort deux axes majeurs sur la data :

  • Un besoin d’accompagnement sur des thématiques fortes en matière de veille, choix et implémentation des outils, recrutement, formation….
  • Les notions de conseils sont plus que jamais au centre des préoccupations concernant la transformation du métier et démontrent une prise de conscience et un besoin d’ouverture de l’offre de services.

C’est pourquoi nous lançons dès 2020 la 2e phase, qui vise à dessiner un parcours de formation dédié aux experts-comptables avec l’École Centrale. Nous bénéficions ainsi d’un savoir-faire très fort avec une renommée et une expertise sur la data.

En complément, nous avons initié un groupe de travail Data au mois de juillet pour comprendre les enjeux de la donnée et apprendre à les exploiter. Dans ce cadre, un guide doit paraître au 1er trimestre 2020 pour aborder les points juridiques et délivrer de nombreux cas d’usage visant à élargir l’offre de missions. Ce projet est essentiel pour notre avenir et replace parfaitement l’expert-comptable. Le mouvement est lancé !

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Mai-juin 2020

SIC N° 395

  • Spécial COVID-19 Financement - Mesures et initiatives pour soutenir les entreprises
  • Interview de François Asselin, président de la CPME

  • Enquête sur les conséquences de la crise sanitaire

Consulter

AVRIL 2020

sic n° 394

  • SOS Entreprises/SOS Cabinets : deux cellules pour vous accompagner face à la crise
  • Des FAQ thématisées pour mieux vous informer
  • La signature électronique, un outil indispensable pour la poursuite de votre activité

Consulter

MARS 2020

SIC N° 393

  • Réforme des retraites : décodage et mobilisation
  • Hubemploi : refondre pour mieux performer
  • Création du statut d'expert-comptable en entreprise

Consulter

FEVRIER 2020

SIC N° 392

  • Loi de finances 2020 : les principales mesures fiscales
  • DGFip : des chantiers structurants à venir
  • L'Arpec, un nouvel outil LAB au service des experts-comptables

Consulter