NOVEMBRE 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

A l’écoute des congressistes

A chacun ses attentes et sa vision du congrès… Commentaires à chaud.

Eric Briand, expert-comptable à Noisy-le-Grand

« La thématique “L’expert-comptable au cœur des flux’’ résume bien l’actualité de la profession. Nous nous devons de comprendre les différentes évolutions technologiques comme l’intelligence artificielle, afin de ne pas prendre de retard et ne pas risquer d’être pénalisés dans le futur. La profession est aujourd’hui dans une phase d’adaptation. Le métier va changer. Les ateliers nous confirment que le conseil aura une place croissante, ce qui implique d’être plus réactifs, plus proches aussi de nos clients. Nous devons bien les connaître. Le côté humain va donc rester très présent dans notre métier. »

 

Emilie Deprey, expert-comptable à La Roche-sur-Yon

« Nous devons aujourd’hui apprendre à nos clients à prendre du recul, à réfléchir à leur stratégie d’entreprise. Doivent-ils développer leur présence sur internet, chercher à élargir leur clientèle ? Venir au congrès m’aide justement à les accompagner dans cette réflexion et à les conseiller. Pour ce faire, j’ai notamment pu approfondir mes connaissances sur des thématiques comme la transmission d’entreprise ou la digitalisation. »

 

Eloise Gavairon, expert-comptable à Marseille

« Je viens me former. J’ai suivi notamment beaucoup d’ateliers sur l’IA. Jeune cabinet, nous avons démarré en numérique et n’avons donc pas de transition à faire. Mais nous essayons de diminuer tout ce qui est saisie comptable et sommes venus rencontrer les partenaires. Nous avons d’abord regardé le document d’aide au choix de logiciels du Conseil supérieur. Il est très bien fait et réaliste. Nous avons opté pour une solution qui numérise et enregistre directement les pièces avec un fort taux de reconnaissance. Pour digitaliser encore plus, nous cherchions aussi une solution sur les engagements retraites. Nous avons bien rentabilisé notre temps ».

 

Gérard Auvray, expert-comptable à Strasbourg

« Je participe régulièrement au congrès depuis une quinzaine d’années. C’est pour moi un événement d’importance qui permet de prendre de la hauteur. Il est l’occasion de s’arrêter sur des sujets stratégiques que nous n’avons pas le temps d’étudier au cours de l’année, pris dans l’activité de nos cabinets. C’est, par exemple, le cas de la blockchain. J’ai un client qui commence à travailler avec cette technologie. Il est donc essentiel pour moi de comprendre en quoi elle consiste. Je vais donc assister à une conférence sur cette thématique ».

 

Béatrice Belouet, expert-comptable à Paris

« La réglementation évolue et le congrès est précieux pour faire le point sur les changements en cours. J’ai ainsi pu assister à une conférence très pertinente sur la nouvelle réglementation sur les associations. Les points essentiels relatifs au nouveau plan comptable nous ont été détaillés. C’est important pour l’activité de mon cabinet ; j’ai plusieurs associations parmi mes clients et je me dois d’être informée sur le sujet pour appliquer les nouveaux textes dès janvier prochain. »

 

Cécile Chabbert Leterc, expert-comptable en Normandie

« 2e profession la plus impactée après les banques, nous avons tous cette transition numérique à effectuer et nous avons souvent tendance à oublier l’humain et à penser un peu trop aux outils. La plénière d’ouverture et les conférences de plus en plus nombreuses sur le management et les méthodes donnent des bonnes idées. Pour réussir la transformation, il faut la bonne démarche, il ne faut pas aller trop vite ou croire qu’un bon outil ou un référent suffit. J’ai beaucoup apprécié la présentation positive de l’intelligence artificielle à la plénière d’ouverture : comme un moyen de supprimer des tâches et de valoriser l’humain. »

 

Carole Zaplata Cabanne et Anaïs Crusot, experts-comptables à Lyon

« Le thème des flux est en pleine actualité. Nous, nous avons commencé la transition numérique en avant-garde depuis très longtemps, quand il y a eu la dématérialisation de la TVA, des relevés bancaires... Nous sommes toujours en veille en venant ici sur des nouveautés et cette année les nouveaux tableaux de bord qui permettent des restitutions très rapides à nos clients ont retenu notre attention. Nous avons suivi de manière complémentaire des ateliers sur tout ce qui est rémunération, dividende, cybersécurité, loi Pacte, RGPD, fake. Au retour, nous allons en rendre compte en ciblant nos collaborateurs en fonction des sujets. »

 

William Mbuyamba-Kalombayi, expert-comptable à Kinshasa

« Je viens au congrès pour chercher l’inspiration. Il s’agit tout d’abord de comprendre comment la profession évolue, s’organise. Le métier est au cœur des flux financiers, physiques... Comment les organiser et, in fine, les gérer ? Le congrès m’apporte des informations intéressantes sur ces grandes questions. Et puis je m’intéresse également à l’entrepreneuriat. Nous souhaitons encourager la jeunesse de mon pays, la République démocratique du Congo, à créer des entreprises. Je trouve donc ici toute une documentation qui me permet d’approfondir mes connaissances sur le sujet. »

 

Florence Tiev, expert-comptable dans le Nord Pas-de-Calais

« J’ai créé mon cabinet ex nihilo, il y a un an. J’ai axé ma venue sur les formations pour développer mes compétences en audit RH, paye, social, business développement et être à jour sur les actualités. C’est intéressant de savoir si on est au point et ici, on a un beau condensé. Il y a une super formation sur excel, dont l’utilisation est sous-valorisée. Pour moi, c’est la meilleure formation du congrès ! Je vais retenir qu’il faut que je développe mes missions autrement, qu’il y a plein d’outils intéressants pour bien s’organiser et fonctionner entre le papier et le digital. »

 

Mouloud Habas, expert-comptable à Levallois-Perret

« Notre métier nous impose d’être continuellement en veille. Le congrès me donne justement la possibilité de mettre à jour mes connaissances tant sur l’évolution des réglementations que sur l’actualité technologique. C’est l’occasion aussi de découvrir des initiatives intéressantes. J’ai été séduit par Innest, l’accélérateur de startup lancé par l’Ordre des experts-comptables franciliens. Cette plateforme collaborative peut permettre des partages d’expériences enrichissants sur les nouvelles technologies. C’est vraiment une bonne idée ! »

 

Pascale Estivaux, expert-comptable à Paris

« Le congrès me permet d’être au courant des évolutions technologiques et des nouveaux outils proposés par les partenaires. C’est aujourd’hui particulièrement important pour les cabinets de petite taille comme le mien. Beaucoup de solutions, jusqu’alors réservées aux structures de grande taille, nous sont désormais proposées. L’automatisation et les flux pénètrent donc nos organisations sans que nous ayons besoin d’avoir un directeur des systèmes d’information en interne. Et c’est un atout : des nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle peuvent nous aider à développer nos activités. »

 

Thibault Barrois et Guislain Decourcelle, experts-comptables dans le Nord Pas-de-Calais

« Le thème des flux est incontournable. Nous sommes déjà dans l’hébergement des données, la dématérialisation, le zéro papier… Ayant créé notre cabinet en 2012, nous avons pu d’entrée mettre en place les bons process. C’est un avantage concurrentiel vis-à-vis de nos clients qui sont de la « jeune génération ».

Nous venons avant tout pour les outils et nos partenaires, pour nous tenir informés des nouveautés et constater des évolutions sur des outils qui existaient mais ne nous semblaient pas encore aboutis. Cette fois, nous avons découvert un outil d’analyse de TVA. En rentrant, nous allons mettre en place signexpert, regarder ce module de TVA… et profiter du 4e trimestre, plus calme, pour rebooster nos équipes sur les outils. Le congrès stimule ; même si on sait déjà, entendre dire redonne de l’énergie ».

 

Michaël Plaine, expert-comptable à Bordeaux

« Le congrès m’a conforté dans les choix stratégiques qui ont été pris au cabinet. Nous avons décidé de nous concentrer sur la proximité avec le client. Les outils numériques sont là, bien sûr, mais nous mettons surtout l’accent sur la réactivité et la disponibilité, sur le flux humain en somme. Et c’est précisément ce qui a été évoqué lors de la plénière d’ouverture. Les intervenants nous ont rappelé que, plus que de s’inquiéter des conséquences de l’intelligence artificielle, il fallait avant tout chercher à cultiver son intelligence émotionnelle et développer son potentiel humain. »

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

  • 74e Congrès : L'expert-comptable au cœur des flux
  • Le Gafi publie ses lignes directrices pour la profession comptable
  • Loi Pacte et entreprises : les principales mesures en droit des affaires

Consulter

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter