NOVEMBRE 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Cabinet moderne : un juste équilibre entre le digital et l'humain

Le cabinet de demain sera agile, tout à la fois capable de déployer des outils numériques performants et de former régulièrement ses collaborateurs à de nouvelles compétences. Entre digital et humain, un équilibre gagnant pour répondre au mieux aux attentes des clients.

Les experts-comptables qui ont plongé au cœur des flux lors du congrès de Paris le savent : la mutation digitale leur impose de repenser leur stratégie en profondeur. Nouveaux outils, nouvelles compétences, nouveaux services… Mais si elle est incontournable, cette révolution numérique ne doit pas, pour autant, se faire au détriment du capital humain. Un capital à développer, précieux atout des cabinets face aux défis qu'ils doivent relever.

Tel est le message porté lors de deux ateliers dédiés au cabinet moderne : « Physique ou digital, ne choisissez plus et devenez un cabinet phygital » et « Ikigai ou comment trouver votre raison d’être pour vous accomplir ». En s’intéressant aux femmes et aux hommes qui font la profession, mais aussi à l’importance des relations physiques, ces deux rendez-vous ont ouvert une fenêtre sur le cabinet de demain. Un cabinet qui mêlera de façon agile “digital” et “physique”.

 

Le digital, tout d’abord. « Les clients recherchent chez nous comme ailleurs une immédiateté que le numérique a rendu possible », constate Cyril Degrilart, expert-comptable. Comment répondre à cette attente ? Cela peut passer par la mise en place d’espaces digitaux leur permettant de consulter, quand ils le souhaitent, certains documents. Le déploiement d’une plateforme collaborative peut favoriser les échanges avec les clients sans qu’il soit nécessaire de se trouver en un même lieu au même moment.

 

Présence digitale et relation client

Dans le même temps, le cabinet doit travailler sa « présence digitale. Elle lui permettra de présenter ses prestations, ses collaborateurs et même de proposer des services en ligne », explique Etienne Barrier, fondateur d’une agence de communication. En somme, l’expert-comptable doit avoir une adresse digitale comme il a une adresse physique. Cette communication peut être également menée sur les réseaux sociaux. Une présence régulière et sur le long terme permettra de maintenir un contact, même indirect, avec sa communauté virtuelle.

 

Mais pour être un cabinet « phygital » il convient également de « redonner du sens à l’humain », comme le résume Cyril Degrilart. Face à la dématérialisation de certaines missions, la qualité du contact et le soin apporté à la relation client peuvent devenir des éléments différenciants pour les cabinets.

En parallèle, ces mêmes cabinets, en pleine mutation, doivent mettre l’accent sur la formation et les compétences. Sur l’humain, en somme. Afin de mener une stratégie de croissance, ils sont nombreux à accroître aujourd’hui leur offre de services. Cela impose dans le même temps d’élargir, en interne, le champ des expertises.

 

La digitalisation des cabinets peut, par ailleurs, entraîner une réorganisation interne, notamment du fait de l’automatisation de certaines tâches. Le gain de temps ainsi obtenu permettra aux collaborateurs de se consacrer à des missions à plus forte valeur ajoutée. Encore faut-il les accompagner en ce sens en leur proposant, là encore, des formations. Et ne pas négliger, dans ce processus d’apprentissage, les soft skills (les compétences “douces” comme la créativité, la capacité à s’adapter, à faire preuve d’écoute, à communiquer…). Un défi essentiel, aux yeux de Cyril Degrilart : « Notre environnement professionnel a changé et impose de se former. L’avenir de nos cabinets est en jeu, nous devons amener nos collaborateurs vers de nouvelles compétences comportementales ».

 

À la recherche de son ikigai

L’importance de l’humain dans les cabinets ? Elle a également été confirmée lors de l’atelier profession « Ikigai ou comment trouver votre raison d’être pour vous accomplir ». « L’expert-comptable de demain ne sera pas ''super technologique'', il sera ''super humain'', a ainsi estimé Sébastien Sors, cofondateur d’une école de développement personnel. Et c’est d'ailleurs pour cela qu’il saura utiliser la technologie de façon beaucoup plus judicieuse. »

 

Pour donner toute sa place à l’humain, il est important, à ses yeux, de commencer par mener une réflexion approfondie sur soi-même. Un exercice d’introspection qui doit permettre de « mieux se connaître » et de mettre en adéquation, autant que faire se peut, ses aspirations avec son projet professionnel.

 

Au cœur du propos de Sébastien Sors : l’ikigai, « raison d’être » en japonais. Cet état d’esprit positif est source d’épanouissement et d’énergie. Comment se manifeste-t-il ? Pour le comprendre, il a proposé aux congressistes présents de se livrer à une petite expérience. Tous ont dû se remémorer un souvenir positif, un accomplissement qui leur avait apporté de la fierté. Ils l'ont ensuite livré à leur voisin. « Avez-vous perçu l’excitation, l’énergie intérieure que chacun avait en racontant son histoire ? C’est cela l’ikigai », explique Sébastien Sors.

 

 
Une énergie pour « avancer face aux difficultés »

 

Comment, dès lors, se rapprocher de cette « énergie intérieure » ? Cela nécessite de trouver des réponses à plusieurs questions. Quel est mon talent, ce pour quoi je suis doué(e) ? Quelles sont mes compétences ? Comment, par ailleurs, donner du sens à mon action ? Autant d'interrogations qui mettront sur la voie pour trouver son ikigai dans son quotidien professionnel.

 

Un ikigai qui peut devenir un précieux atout dans toute activité. « C'est ce qui nous donne la force, la résilience et l'espoir face aux difficultés de la vie », expliquait ainsi le psychiatre japonais Mieko Kamiya, cité par Sébastien Sors. De fait, faire évoluer son métier en prenant en compte son ikigai apporte un bien-être au travail, mais également des ressources intérieures pour « avancer face aux difficultés. C'est un remède aux incertitudes, explique le conférencier.

Celles-ci sont nombreuses, tant dans le recrutement, le business que la satisfaction des clients. Il faut pourtant y faire face. L'ikigai nous aide en nous permettant d'être plus confiant. »

 

Mener cette quête intérieure permet ainsi de replacer l'humain au cœur du cabinet et d'affronter les mutations en cours avec davantage de sérénité... et d'efficacité. Une quête qui peut même devenir un outil de management stimulant pour les collaborateurs. « Cela sera particulièrement bénéfique qu’ils prennent conscience de leurs talents, de leurs forces, qu’ils acquièrent une confiance en eux et trouvent réellement leur place dans le cabinet », conclut Sébastien Sors.

Comment devenir un expert-comptable inspirant ?Première clé pour être une source d'inspiration pour ses collaborateurs, ses clients ou ses confrères : parvenir à « garder le contrôle sur son état d'esprit », selon Sébastien Sors. En cas de peur ou de stress, il faut ainsi veiller à « ne pas se laisser envahir ».

Quelques recommandations : faire de l'introspection pour comprendre ce qui se passe en soi (« être conscient de ses peurs est une première étape », indique-t-il), noter ses peurs sur une feuille mais aussi pratiquer des exercices respiratoires.

Deuxième clé : trouver son originalité. « Cela vous permettra de ne plus ressentir le besoin d'être ''comme l'autre'', mais simplement d'être soi-même », poursuit Sébastien Sors.

Troisième élément à prendre en compte : détecter des talents complémentaires aux siens dans son entourage. De quoi favoriser le développement de relations enrichissantes au sein du cabinet.

Enfin, Sébastien Sors conseille de prendre le temps de réfléchir à la notion d'engagement en tentant de répondre à cette question : « Quel sens donner à mon activité d'expert-comptable ? »
Pour aller plus loinCongressistes, avec le congrès365, vous pouvez prolonger votre réflexion en retrouvant les présentations des ateliers sur Bibliordre.fr et la retransmission des ateliers en vidéo sur congres.experts-comptables.com.

 

« Physique ou digital, ne choisissez plus et devenez un cabinet phygital » - Cyril Degrilart et Etienne Barrier

Sébastien Sors, cofondateur d’une école de développement personnel

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

  • 74e Congrès : L'expert-comptable au cœur des flux
  • Le Gafi publie ses lignes directrices pour la profession comptable
  • Loi Pacte et entreprises : les principales mesures en droit des affaires

Consulter

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter