NOVEMBRE 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

10e cérémonie de remise du DEC

La profession met à l’honneur les diplômés d’expertise comptable.

Comme chaque année depuis 10 ans, le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, en lien avec la Compagnie des commissaires aux comptes, organise une grande cérémonie de remise du diplôme d’expertise comptable et du Cafcac.

 

Cette dixième édition était organisée en marge du congrès de l’Ordre des experts-comptables. Elle fêtait le triomphe des diplômés du DEC des deux dernières sessions (novembre 2018 et mai 2019) et des diplômés du Cafcac (2018), accompagnés de leurs invités pour l’occasion, soit près de 3 000 personnes qui se sont réunies dans le grand amphi du Palais des Congrès de Paris, vendredi 27 septembre 2019.

Cette cérémonie constitue depuis plusieurs années un évènement national très attendu des diplômés car elle marque solennellement leur entrée dans la profession. Placé sous le signe de la convivialité, ce rendez-vous a été, cette année encore un évènement national fort.

 

La fin d’un long parcours

Cette cérémonie consacre un long parcours d’études, une expérience pratique de trois ans et des heures passées à la révision des épreuves écrites et à la rédaction du mémoire. L’épreuve du mémoire requiert, en effet, un investissement de tous les candidats au DEC, mais aussi de l’entourage professionnel et familial qui joue un rôle déterminant de soutien des candidats dans cette épreuve… Il est vrai que la plupart des diplômés sont par ailleurs engagés dans une construction familiale qui exige de mener de front l’ensemble de ces défis. L’accompagnement de l’entourage constitue incontestablement l’une des clés de leur réussite. Obtenir le diplôme d’expertise comptable, c’est accomplir un travail acharné qui exige détermination et endurance.

 

Un sésame pour une nouvelle vie professionnelle

Décrocher le DEC, c’est naturellement l’immense satisfaction d’achever un parcours long et difficile, rappelé par le président de l’Ordre des experts-comptables Charles-René Tandé. Ce diplôme est le sésame pour une nouvelle vie professionnelle passionnante que chaque nouveau diplômé va façonner.

 

Les félicitations de leurs pairs mobilisés pour l’occasion

La profession se mobilise chaque année pour féliciter les heureux diplômés, par la voix de plusieurs de ses composantes : l’Anecs, le CJEC, ECE, la Cavec, Infores…

Tous ont rappelé, lors de mots prononcés sur scène, la mesure du travail accompli par tous ces diplômés et leur détermination et leur endurance pour aboutir et triompher.
Un tonnerre d’applaudissements a salué les quelques diplômés invités à monter sur scène.

 

Charles-René Tandé, Nicole Calvinhac et Loïc Mercier ont félicité les trois prix du Conseil supérieur, Anthony Dyjak, Benjamin Zerdoun et Laure Beaugrand-Bonnamour

 

Des diplômés primés mis à l’honneur

S’il n’était évidemment pas possible d’inviter les 720 diplômés présents ce jour-là à monter sur la scène du Grand Amphi, la traditionnelle remise des prix aux meilleurs mémoires a permis de mettre plus particulièrement à l’honneur des diplômés, pour la qualité exceptionnelle de leur mémoire. Ce panel de diplômés permet de mettre en avant les valeurs et les atouts du diplôme, accessible à tout âge et à la portée de tous les candidats motivés. Le président a également souligné le mérite des diplômés francophones qui rencontrent trop souvent de nombreux obstacles pour effectuer leur stage ou pour venir passer leurs épreuves en France.

 

Le jury des prix du Conseil supérieur a choisi de récompenser trois diplômés pour un 1er Prix et deux Mentions. Comme chaque année, la société Interfimo représentée par Loïc Mercier, membre du comité de direction et directeur du pôle Grands comptes, a joint ses dotations à celles du Conseil supérieur.

 
Premier prix CSOEC

Anthony Dyjak : « Au-delà de la technologie, l’humain au cœur de la stratégie de cybersécurité : proposition d’un guide méthodologique de pilotage et de cyberprévention à destination des cabinets » .

 
Deux Mentions CSOEC

  • Laure Beaugrand-Bonnamour : « La génération Z, une opportunité d’évolution organisationnelle et managériale pour les cabinets d’expertise comptable. Proposition d’une démarche pour l’expert-comptable » ;
  • Benjamin Zerdoun : « La blockchain et ses composantes face à la profession comptable : décryptage, enjeux associés et propositions d’outils méthodologiques ».

D’autres prix ont également été remis :
Prix Audit remis par la CNCC représentée par son président Jean Bouquot :

Abderrahman Mekdad : « La gestion du capital humain par un management bienveillant : la satisfaction des collaborateurs au service de la performance – Application aux cabinets d’audit et d’expertise comptable ».

 
Deux prix Entreprise ex-aequo remis par ECE représenté par son président Eric Freudenreich :

  • Julien Clavier : « Proposition d’une démarche d’audit adaptée à l’activité d’opérateur d’effacement d’électricité » ;
  • Daniel Helua : « Optimisation de la clôture comptable par la digitalisation : Proposition d’un guide méthodologique ». 

Prix Infores remis par son président Philippe Bosserdet : Aurélie Azria : « L’expert-comptable face à un montage juridique complexe : proposition d’un outil d’aide à l’évaluation du risque blanchiment des capitaux et ses conséquences ».

 

Martial Chadefaux, président du jury du DEC, a remis en main propre le diplôme du candidat ayant obtenu la meilleure moyenne à chacune des deux sessions – session de novembre 2018 : Florian Vuillermet et session de mai 2019 : Christelle Choque. Il en a profité pour remercier les concepteurs des sujets et les examinateurs, ainsi que les gestionnaires du DEC à Arcueil qui œuvrent tout au long de l’année au bon déroulement des épreuves finales.

 

Steeven Pariente, président du CJEC, et Yannick Le Noan, président de l’Anecs, ont félicité le benjamin et le senior de chacune des sessions – Benjamins de chacune des deux sessions : Megan Griffiths et Dylan Boujenah. Seniors de chacune des deux sessions : Dominique Boyer et Eugenia Lessina.

 

Jean-Claude Spitz, président de la Cavec, a distingué le plus jeune (présent dans la salle) des inscrits à l’Ordre et donc à la Cavec, caisse de retraite mais aussi caisse de prévoyance, dont les services et ressources restent souvent méconnus des membres de l’Ordre. Le prix Cavec a été décerné cette année à Thomas Raybaud.

 

Enfin, Philippe Arraou a remis le diplôme à huit diplômés de différentes nationalités, présents dans la salle et choisis en fonction de leur note au mémoire d’expertise ­comptable ou, en cas d’égalité, en fonction de leur moyenne à l’ensemble des épreuves du DEC. Étaient représentés :

  • Benin : José Lougbegnon
  • Cameroun : Joseph Nyoung
  • Côte-d’Ivoire : Kouame N’dri
  • Maroc : Rachid Marhoum
  • République du Congo : Karl Leth Bouka
  • Sénégal : Adama Kone 
  • Togo : Akovi Koffi
  • Tunisie : Asma Mabkhout

Deux nouveaux prix étaient remis cette année, le prix du meilleur mémoire en lien avec la thématique du congrès à Benjamin Zerdoun et le prix remis par la revue Accra, éditée par l'Association francophone de comptabilité, à Alexandre Cour.

 

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

  • 74e Congrès : L'expert-comptable au cœur des flux
  • Le Gafi publie ses lignes directrices pour la profession comptable
  • Loi Pacte et entreprises : les principales mesures en droit des affaires

Consulter

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter