Juin 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Corse

Guy de Simone, président du Conseil régional

« Je souhaite conforter la position et la présence de l’Ordre des experts-comptables en Corse de manière à intervenir sur des sujets qui relèvent de ses compétences, notamment les aspects fiscaux, sociaux et économiques. »

 

Vous êtes depuis quelques mois le nouveau président du Conseil régional de Corse. Quel a été votre parcours dans les instances ?

J’ai été élu au nouveau Conseil régional de Corse dès sa création en 2012 sous la présidence d’Antoine-Jean Giuseppi jusqu’en 2016 puis celle de Marie-Dominique Cavalli jusqu’à mon élection.

Depuis l’origine, j’ai assuré la présidence du pôle Exercice professionnel de notre instance régionale, en charge des commissions régaliennes pour le contrôle qualité, l’exercice illégal, la déontologie et la discipline, ainsi que la vice-présidence de la commission du Tableau.

 

Qu’avez-vous appris grâce à ce parcours au sein de l’institution ?

Mes différentes fonctions avant mon élection en tant que président m’ont permis d’appréhender l’ensemble des règles internes de notre profession.

Concrètement, j’ai appris le fonctionnement de notre Ordre avec toute l’implication que cela demande de la part des élus, mais aussi de l’ensemble des consœurs et confrères qui participent activement à la vie de notre Conseil régional. Ce qu’en tant qu’expert-comptable je n’avais pas conscience.

Quelles sont vos priorités de mandature ?

J’ai beaucoup appris durant les mandatures précédentes. Il y a encore beaucoup de choses à réaliser au sein de notre Conseil régional. Nous sommes dans une période assez mouvante à l’image de l’activité économique actuelle. Je mettrais en œuvre, avec l’ensemble des élus et des permanentes, toute action permettant une évolution positive de notre profession.

 

Je souhaite conforter la position et la présence de l’Ordre des experts-comptables en Corse de manière à intervenir sur des sujets qui relèvent de ses compétences, notamment les aspects fiscaux, sociaux et économiques. Cette action ayant été initiée par mes deux prédécesseurs.

 

Je compte utiliser la collecte des données Statexpert, afin d’établir des diagnostics précis sur la situation économique régionale. Ceci nous permettra de définir, puis défendre les mesures les plus appropriées auprès des pouvoirs publics.

 

Bien entendu, j’ai à cœur de remplir nos fonctions régaliennes qui sont dévolues à un Conseil régional de l’ordre, en amplifiant notamment les actions de lutte contre l’exercice illégal, actions déjà engagées en ma qualité de président de la commission Répression de l’exercice illégal durant les six années précédentes.

 

Bien sûr, je souhaite poursuivre nos actions de formations dans le but d’aider les cabinets à se développer et aider les confrères par rapport aux mutations de l’environnement économique, notamment la révolution numérique qui se profile dans les prochaines années et qui aura un impact certain dans le développement des cabinets. À ce titre, le thème de notre prochaine assemblée générale, qui se tiendra à Corte le 5 juillet 2019, sera « l’Intelligence Artificielle » composant fondamental du développement du numérique.

 

Nous allons essayer d’initier les aspects des pratiques de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et d’apporter des réflexions sur le développement durable au sein des cabinets.

 

Concrètement, quelles sont les actions que vous avez ou allez mener pour atteindre vos objectifs ?

L’Ordre organise déjà de nombreuses réunions tout au long de l’année sur de grands thèmes économiques : Loi de finances, Secteur public, etc. Une journée dédiée au secteur public a déjà été initiée par Marie-Dominique Cavalli et s’est tenue en février dernier.

 

Des rencontres avec les instances et organismes en relation avec notre profession se tiennent régulièrement, afin de développer la représentativité au niveau régional et de faire prendre conscience du rôle primordial de l’expert-comptable, acteur reconnu dans le fonctionnement des entreprises, notamment dans les domaines social, fiscal et économique.

 

À ce titre, j’ai été reçu récemment en qualité de président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Corse avec le président délégué Antoine-Jean Giuseppi au cabinet du Premier ministre, Edouard Philippe, par ses conseillers dont Laurent Martel (conseiller pour la fiscalité et les prélèvements obligatoires).

 

Nous avons sollicité cet entretien afin de démontrer les difficultés que rencontre la Corse (handicap de l’insularité, faible PIB, taux de chômage important, population vieillissante, coût de la vie élevé, pouvoir d’achat très faible). Ceci afin de faire prendre conscience que des mesures spécifiques doivent être mises en œuvre pour aider le développement de la Corse. Nous avons insisté sur la nécessité de reconduire, en améliorant son application, le Crédit d’Impôt pour l’Investissement en Corse (CIIC), qui doit prendre fin au 31 décembre 2020.

 

Le mot de la fin ?

Si une suite favorable à nos demandes auprès du gouvernement était entérinée, nous aurions atteint nos objectifs, tout en contribuant à une reconnaissance supplémentaire de notre profession, par l’apport d’une aide considérable pour le développement de la région Corse.

 

De g. à dr. : Isabelle Fiorentini, Antoine-Jean Giuseppi, Guy de Simone, Jean-Pierre Fabiani,
Marie-Dominique Cavalli et Gaëlle Poggi
Bureau du Conseil régional de Corse
Président  : Guy de Simone 
Président délégué : Antoine-Jean Giuseppi
Vice-président : Jean-Pierre Fabiani 
Trésorière  : Gaëlle Poggi 
Elus  : Isabelle Fiorentini et Marie-Dominique Cavalli

Permanentes au Conseil régional  : 
Sylvie Chevalier  : secrétariat générale 
Sylvie Bernardi : secrétaire
 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter