MAI 2019

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Faciliter les opérations de transmission-reprise d’entreprise

Un objectif partagé par les experts-comptables et les repreneurs d’affaires

L’Ordre des experts-comptables et le CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires) ont signé, le 6 février dernier, une nouvelle convention de partenariat sur le stand du Conseil supérieur au Salon des entrepreneurs de Paris. Bernard Fraïoli, président du CRA, et Eric Bouron, président du Comité transmission du Conseil supérieur, ont répondu à nos questions.
Pourquoi le CRA s’est-il rapproché de l’Ordre des experts-comptables ?

Bernard Fraïoli : Les liens entre les experts-comptables et le CRA sont anciens et presque fonctionnels par nature. Notre association, qui existe depuis plus de 30 ans, est présente dans tous les territoires à travers ses 70 délégations et 240 délégués bénévoles, parmi lesquels d’anciens experts-comptables. Parties prenantes d’un même écosystème territorial et économique, des coopérations se sont naturellement nouées sur le terrain dans deux directions :

  • d’abord certains cabinets ont adhéré au CRA localement, en tant qu’experts, pour conseiller les repreneurs dans l’étude des dossiers et la négociation. À ce jour, au niveau national, 180 experts-comptables sont membres de notre association ; 
  • ensuite certains experts-comptables et délégués du CRA travaillent de concert sur des dossiers de transmission dans l’intérêt commun, tant des professionnels que des clients. Premier informé des projets de cession, l’expert-comptable sait qu’il peut accéder, via le CRA, à une place de marché très documentée, consultée actuellement chaque mois par environ 25 000 visiteurs uniques et de fait à un fichier de 1 500 repreneurs sélectionnés, qualifiés, souvent formés par nos soins et accompagnés tout au long du processus de reprise par un délégué compétent, souvent lui-même ancien chef d’entreprise.

Une première convention de partenariat signée en 2012 avec le Conseil supérieur visait à mettre ces coopérations locales sous un chapeau plus officiel, mieux cadré, mais surtout à approfondir la relation et à la faire vivre à travers quelques projets.

Ce nouvel accord actualise le premier et met en place un comité de pilotage qui permettra une meilleure mise en œuvre de part et d’autre.

C’est en tout cas ce que je souhaite car, de mon point de vue, les experts-comptables sont des partenaires très importants pour le CRA et la réussite des opérations de transmission. Je rappelle que beaucoup de TPE-PME disparaissent faute de repreneurs, entraînant perte d’emplois et de savoir-faire dans les territoires. Nous avons aussi collectivement une responsabilité sociale et économique qui nous pousse à travailler ensemble. 

 

Eric Bouron : L’Ordre des experts-­comptables a répondu positivement à ce rapprochement pour ancrer plus fortement les experts-comptables dans l’environnement de la transmission, avec un acteur important de la transmission : le CRA.

 
Quels sont les objectifs du partenariat CSOEC-CRA ?

Bernard Fraïoli : Notre convention encadre d’abord la relation entre les deux organisations et vise aussi à la promouvoir à travers nos réseaux respectifs en :

  • permettant aux experts-­comptables ne disposant pas de service transmission de faire appel au CRA pour aider leur client à trouver un repreneur sérieux ;
  • permettant aux cabinets disposant d’une structure, d’élargir leur panel de repreneurs potentiels, qu’il s’agisse de personnes physiques ou de personnes morales engagées dans une démarche de croissance externe.

À ces deux volets opérationnels s’ajoute un chapitre concernant les Trophées de la reprise organisés chaque année par le CRA qui récompensent les plus belles histoires de reprise. Nous souhaitons y associer l’Ordre des experts-comptables en demandant à ses membres de participer activement à la remontée des dossiers de candidature, comme le font déjà d’autres partenaires.

Toutes ces coopérations sont donc à bénéfices mutuels. Contrairement à ce que certains pourraient penser, nous ne sommes pas concurrents mais complémentaires. Notre statut d’association montre bien que nous ne sommes pas là pour prendre des parts de marché, mais pour jouer utilement notre rôle vis-à-vis des catégories d’entreprises et de repreneurs très ciblés que nous servons, en partenariat avec d’autres structures, au premier rang desquelles figurent les experts-comptables.

 

Eric Bouron : Comme l’indique Bernard Fraïoli, il s’agit de créer les conditions vertueuses, avec le CRA, d’un développement stratégique pour nous sur cette activité de transmission, aux côtés d’un acteur reconnu et implanté partout en France.

Par ailleurs, nous pensons que la démarche du CRA, qui n’est pas concurrent de nos activités et dont les membres agissent bénévolement, est de nature à nous apporter les contacts propres à aider nos clients cédants ou repreneurs.

 

Comment envisagez-vous la mise en œuvre de ce partenariat sur le territoire ?

Bernard Fraïoli : Il est très important de réussir la mise œuvre de cette convention, qui sans cela ne restera qu’un acte formel.

Le comité de liaison mis en place, qui se réunira dans quelques jours, va piloter les aspects opérationnels. Nous y ferons participer les responsables communication dans l’idée d’étudier aussi des passerelles au niveau de nos sites internet et peut-être, d’échanger des contenus pour les réseaux sociaux.

 

Mais l’enjeu majeur est de faire passer le message dans nos réseaux respectifs pour assurer un vrai relais opérationnel au niveau local et régional. Nous avons commencé à le faire dans les réunions régionales qui sont organisées de façon régulière. Tout dépendra de notre force de conviction et de notre engagement, de part et d’autre, dans le temps. Il faut être réaliste : à la fin c’est le terrain qui décidera de s’approprier ou non les choses en mode majeur ou en mode mineur. Nous souhaitons que, dépassant toutes les craintes, ce soit en mode majeur. J’ajoute que, pour mettre toutes les chances de notre côté, il serait souhaitable que le Conseil supérieur et le CRA désignent chacun un correspondant par région qui pourront travailler ensemble. De notre côté nous ferons en sorte que, à chaque fois que cela est possible, ce soit un ancien expert-comptable.

Par cette convention commune, nous posons une première pierre de la mise en œuvre de notre convention, en toute confiance.

 

Eric Bouron : Nous envisageons d’une part de relayer en région cette volonté de partenariat sur la transmission d’entreprise (et favoriser ainsi les contacts entre les Conseils régionaux et les délégations régionales du CRA) et d’autre part d’initier des actions conjointes d’information et de rencontres partout en France : forum de la transmission, speed-dating acquéreur-cédant, réunions d’information technique, etc.

 

« Chaque année le CRA organise les Trophées de la reprise qui récompensent les plus belles histoires de reprise. Nous souhaitons y associer l’Ordre des experts-comptables en demandant à ses membres de participer activement à la remontée des dossiers de candidature. »
Pour en savoir plus- Plaquette « Vous envisagez de céder ou reprendre une entreprise ? » : www.bibliordre.fr
- Plaquette « Vous êtes cédant ? » : www.bibliordre.fr
- Le guide du cédant au repreneur édition 2018 : www.bibliordre.fr
- www.cra.asso.fr



 
Pour aller plus loinPour en savoir plus sur les modalités pratiques du partenariat et prendre contact avec une délégation régionale du CRA :
https://extranet.experts-comptables.org

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

NOVEMBRE 2019

SIC N° 389

OCTOBRE 2019

SIC N° 388

  • La SPE, une réunion de compétences
  • Prélèvement à la source : quelles évolutions ?
  • Evolutions de la réglementation de la profession : compétences spécialisées

Consulter

SEPTEMBRE 2019

SIC N° 387

Juillet-Août 2019

SIC N° 386

  • La palette de nos prestations s'élargit !
  • Mission d'audit contractuel d'états financiers en France
  • La seconde édition de la Conférence de Paris réussit son pari

Consulter