vide

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Fusion Agirc et Arrco : Bien s'y préparer

Décidée dès 2015 par les partenaires sociaux, la fusion des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco entrera en vigueur au 1er janvier 2019. À la clé de ce regroupement, davantage de simplicité et de lisibilité pour les entreprises et les assurés. Explications de François-Xavier Selleret, directeur général de l’Agirc et de l’Arrco.
« Un nouveau dispositif se met en place au 1er janvier 2019 : les futurs retraités devront décider s’ils préfèrent toucher une retraite complémentaire minorée de 10 % pendant trois ans en partant à l’âge du taux plein ou décaler leur départ et bénéficier d’une retraite plus importante. »

 

 

Les deux régimes Agirc et Arrco fusionnent au 1er janvier 2019. Pourquoi ?

La fusion des deux régimes permet de consolider l’équilibre financier de la retraite complémentaire et garantir ainsi le paiement des retraites dans la durée. Au-delà, il y a la volonté d’harmoniser et de simplifier les règles de fonctionnement et le service client. Pour les entreprises, un regroupement des contrats d’adhésion au sein d’un seul groupe de protection sociale avait déjà été entrepris ces deux dernières années. Une étape supplémentaire est franchie avec une seule institution de retraite, donc un seul interlocuteur par groupe.

 

Quels sont les changements à venir (assiettes de cotisation, taux, répartition employeur/salarié) ?

Le système de cotisations est harmonisé pour les cadres et les non-cadres. La notion de cadre n’est plus gérée de façon différenciée.

Le nouveau régime Agirc-Arrco comporte deux tranches de cotisation :

  •  la tranche 1 (T1) jusqu’au plafond de la Sécurité sociale ;
  •  la tranche 2 (T2) de 1 à 8 plafonds.

Les taux de cotisation sont de 7,87 % sur la T1 et de 21,59 % sur la T2. Ces taux augmentent légèrement sous l’effet notamment du pourcentage d’appel qui passe de 125 à 127 %. Si l’entreprise avait adopté des taux supérieurs de cotisation, ces taux seront maintenus. Sauf dispositions dérogatoires prévues par les conventions collectives nationales, ou accords d’entreprise, qui resteront en vigueur, la répartition part employeur/part salarié sera de 60/40 sur les deux tranches.

 

Que deviennent les autres cotisations ?

L’AGFF, la Garantie Minimale de Points (GMP) et la Contribution Exceptionnelle et Temporaire (CET) disparaissent.

A la place, deux contributions d’équilibre sont mises en place : la Contribution d’Equilibre Général (CEG) et la Contribution d’Equilibre Technique (CET). La CEG s’applique à tous les salariés. Elle s’élève à 2,15 % sur la T1 et 2,70 % sur la T2. En revanche, la CET s’applique uniquement aux salariés dont le salaire dépasse le plafond de la Sécurité sociale. Lorsque c’est le cas, la CET est prélevée sur les deux tranches de salaire, soit 0,35 % sur la T1 et la T2.

 

Comment cela va-t-il se passer pour les salariés ?

Les salariés cadres et non-cadres relèveront d’un seul régime de retraite qui reprendra les droits et obligations de l’Agirc et de l’Arrco.

Pour limiter les changements, il a été décidé qu’un point Arrco équivaut à un point du nouveau régime. Tous les points Arrco deviendront donc automatiquement des points « nouveau régime Agirc-Arrco ». Seuls les points Agirc seront convertis ; moins de 20 % des salariés sont concernés. La formule de conversion (neuf chiffres après la virgule) leur garantit une stricte équivalence des droits à retraite.

 

 
Les conditions de départ à la retraite sont appelées à évoluer ?

En effet, parmi les mesures de consolidation de la retraite, les partenaires sociaux ont adopté un dispositif de minoration/majoration temporaire avec l’objectif d’inciter les salariés à poursuivre leur activité. Ce dispositif se met en place au 1er janvier 2019 avec le nouveau régime. Avant de prendre leur décision, les futurs retraités devront arbitrer entre temps et argent. Ils décideront s’ils préfèrent toucher une retraite complémentaire minorée de 10 % pendant trois ans en partant à l’âge du taux plein ou décaler leur départ et bénéficier d’une retraite plus importante.

 

Qui est concerné par ces nouvelles règles ?

Les salariés nés à partir de 1957 qui demandent leur retraite à compter du 1er janvier 2019. J’invite toutes les personnes à réaliser sur notre site internet, www.agirc-arrco.fr, une simulation de leurs droits – tous régimes de retraite confondus – à différents âges de départ afin de prendre leur décision en toute connaissance de cause.

 

Comment les entreprises sont-elles informées de ces changements ?

Nous leur avons adressé une information dès le mois de juin. En septembre, ils ont reçu leurs nouvelles conditions d’adhésion. Sans attendre, les responsables de la paie peuvent préparer ces modifications à l’aide du module de conversion des taux de cotisation disponible sur le site www.agirc-arrco.fr. En rentrant simplement ses taux actuels, il affiche les nouveaux taux à appliquer. Je le recommande car il permet de gagner un temps précieux dans une période chargée pour les entreprises. Nous avons mis à disposition des kits de communication sur notre site ainsi que ceux des groupes de protection sociale pour les aider à communiquer et informer leurs salariés.

 

Avez-vous eu des retours sur ces premiers envois ?

Nous avons évalué la connaissance de ces nouvelles mesures auprès de 400 entreprises. 80 % ont déclaré être déjà informées. Cependant, 43 % d’entre elles, en particulier les entreprises de moins de vingt salariés, n’ont pas nécessairement pris la mesure des actions qu’elles devaient entreprendre. Or, elles doivent adapter le paramétrage de leur logiciel de paie, évaluer le montant de leurs cotisations en 2019, informer leurs salariés, etc. Nous avons prévu d’intensifier l’information au cours des prochains mois. Un certain nombre d’outils d’aide en ligne sont à disposition sur notre site internet et ceux des groupes de protection sociale pour préparer cette bascule.

 

Dans cette période de mutation, qu'attendez-vous des experts-comptables ?

Vous êtes des relais indispensables pour expliciter les changements, conseiller les entreprises et leur permettre de bien préparer l’adaptation de leur système de paie. En tant que conseil aux ressources humaines, les nouvelles conditions de départ sont une donnée à intégrer dans la gestion des ressources humaines et la politique de maintien des salariés dans l’emploi.

N'hésitez pas à contacter vos interlocuteurs habituels pour vous aider dans les adaptations à réaliser.

Les responsables de la paie peuvent s’aider du module de conversion des taux de cotisation disponible sur notre site www.agirc-arrco.fr. En rentrant simplement ses taux actuels, il affiche les nouveaux taux à appliquer.

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

MAI 2018

SIC N°373

  • Gestion des données personnelles et RGPD
  • 73e Congrès : cabinet, missions et marchés !
  • Déclaration annuelle des papiers : êtes-vous prêts ?

Consulter

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter

MARS 2018

SIC N°371

  • 10 commandements pour se prémunir de la cybercriminalité
  • 73e Congrès : stratégie et compétences pour la croissance
  • Le 73e Congrès ; un rendez-vous en terre d'exception à ne pas manquer

Consulter

FÉVRIER 2018

SIC N°370

  • Tout savoir sur la loi de finances  et loi de financement de la Sécurité sociale 2018

  • 5 questions à Gilbert Le Pironnec, vice-président  en charge du secteur Prospective  et Spécialités du Conseil supérieur

  • Le rapport de fin de mission,  en pratique

Consulter