DECEMBRE 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

Conseil régional de l'ordre des experts-comptables de Toulouse Midi-Pyrénées

Béatrice Charlas, présidente de l’ordre des experts-comptables de Toulouse Midi-Pyrénées

« La transition numérique, il faut arrêter d'en parler et passer à l'action  »

 

Quel a été votre parcours professionnel ? Comment êtes-vous devenue expert-comptable ?

C’est à Toulouse que je débute mes études secondaires, dans un 1er temps par un BTS Comptabilité et Gestion des Entreprises au lycée Ozenne, puis à l’ITEC (devenue l’IAE puis TSM)) pour préparer le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) avant d’obtenir le DEC, Diplôme d’Expertise Comptable.

Ce parcours universitaire me permet, grâce à différents stages, de décrocher en 1989 mon 1er emploi au sein du cabinet Caumeil et associés à Toulouse, cabinet régional de moins de 10 personnes avec une clientèle très diversifiée intervenant dans de multiples domaines d’activité et où j’effectue mon stage professionnel de tois ans d’expertise comptable et de commissariat aux comptes avec Christian Liberos comme maître de stage, un fidèle de ma carrière professionnelle puisqu’il est aujourd’hui encore un de mes associés.

En 1998, j’intègre un cabinet de dimension nationale, le cabinet KPMG, où j’évolue à différents postes dans les métiers de l’audit et du conseil aux PME-ETI régionales.

Je suis promue associée au sein du cabinet KPMG SA en 2006 et je prends en charge la direction de l’équipe Expertise comptable conseil aux entreprises à Toulouse, que j’assume encore à ce jour.

Je suis membre élue au Conseil de surveillance de KPMG en décembre 2016 pour un mandat de trois ans.

 

Quel a été votre parcours au sein des institutions ?

Au niveau des instances, je suis élue pour la 1re fois à l’Ordre en 2005 sous la Présidence de Pierre Vally et j’ai eu la chance de participer à l’organisation du congrès national de 2006 à Toulouse, évènement qui m’a permis de prendre la mesure de la grandeur de notre profession.

En 2007-2008 sous la présidence d’Alain Givanovitch, je prends en charge la communication et j’œuvre auprès d’un grand président qui sait donner du sens aux valeurs essentielles de cette profession, valeurs que je partage désormais avec bon nombre de confrères et de consœurs, à savoir l’éthique, la loyauté, le respect au sein de notre profession mais aussi avec les tiers, et la qualité absolue du service rendu à nos clients.

De 2009 à 2012, j’effectue un 2e mandat de 4 ans où j’assure la vice-présidence et suis nommée en 2011 contrôleur principal du stage. Ainsi, après avoir œuvré pour “rabattre” les jeunes étudiants vers notre profession, je les ai ensuite accompagnés tout au long de leur stage.

De 2013 à 2016, je poursuis mon implication dans le contrôle du stage, ce qui me permet, pendant plus de six années, de coacher bon nombre de jeunes, mais aussi de tisser des liens solides, en amont avec le rectorat et le corps enseignant sur nos domaines de compétences, et bien sûr, en aval avec les membres de l’Arec, Association des retraités experts-comptables et commissaires aux comptes, au travers du « Coaching mémoire » un fabuleux exemple de relations inter-générationnelles parfaitement réussi.

 

Pourquoi cette volonté de vous engager dans la vie ordinale ?

J’ai pu ainsi pendant presque 10 ans, bénéficier d’un apprentissage très fructueux notamment sur le fonctionnement des instances auprès de Roger-Bertrand Caumeil, qui a fortement œuvré en son temps au niveau de l’Ordre mais aussi de la Compagnie, que ce soit au niveau régional ou national, puisqu’il a occupé les plus hautes fonctions à chacun de ces stades, et de Christian Libéros, très impliqué au sein de la CNCC et de l’ANC.

Mon implication dans les instances de l’Ordre est pour moi un juste retour de ce que la profession m’a apporté tout au long de ma formation professionnelle.

L’Ordre est une grande famille qui transmet son savoir et son éthique de génération en génération.

 
Quels sont vos objectifs de mandature pour les deux ans à venir ?

Durant ce mandat, nous avons fait le choix avec l’équipe qui m’accompagne de mener de front plusieurs actions au service de notre profession mais aussi au service de notre économie régionale.  En voici les principaux axes :

  • Le 1er concerne l’Attractivité de nos cabinets auprès des jeunes.

Nous allons bien entendu poursuivre les efforts de communication et les actions menées par mes prédécesseurs, actions dont on peut aujourd’hui mesurer les résultats avec 36 nouveaux inscrits en 2016. C’est l’une des plus fortes promotions de ces dernières années.

En effet, toute l’énergie déployée par notre Ordre depuis maintenant une dizaine d’année a permis d’attirer les jeunes vers nos métiers ; ainsi, l’enjeu d’aujourd’hui et de demain sera de savoir les garder !

Nous devrons donc inévitablement adapter notre management, mais aussi leur proposer des missions à haute valeur ajoutée avec des outils innovants, le tout au service de nos clients.

 

  • Le 2e axe de ma mandature portera sur la Transmission  d’Entreprise.

En effet, avec le papy-boom, ce phénomène ne cesse de s’amplifier. Il ressort clairement d’un rapport remis au ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en vue de favoriser la transmission d’entreprise en France que, si pour les plus grandes entreprises le marché de la reprise se porte bien, ce sont en règle générale les petites entreprises, appartenant notamment au monde de l’artisanat et du commerce de proximité, qui rencontrent le plus de difficultés pour être reprises.

Ainsi, des emplois sont en jeu chaque année du fait des difficultés rencontrées lors de la transmission d’entreprises saines.

 

-   Un autre axe  porte sur la prévention des entreprises en difficultés.

Le 24 novembre 2017, au cours de notre assemblée générale, nous avons signé avec Christian Bastide, président du tribunal de commerce de Toulouse, une convention permettant de remettre l’expert-comptable au cœur des dispositifs de la prévention-détection, des procédures amiables et des procédures collectives.

Cette convention est l’aboutissement de plusieurs mois de réflexion menée dans le cadre des relations constructives entretenues entre le tribunal de commerce de Toulouse et notre Ordre, le tout au service de la qualité du traitement des entreprises en difficultés.

 

Enfin, un des enjeux majeur de notre mandature est la transition numérique. grandes entreprises, entreprises de taille moyenne ou TPE, toutes sont concernées par les changements découlant de la révolution numérique. Notre métier l’est aussi. Oui, la transition numérique inquiète ! Oui, elle marque un nouveau départ.

Au moment où l’ubérisation est omni présente, certaines de nos tâches automatisées sont appelées à évoluer, au demeurant comme dans bien d’autres métiers.

Mais, ce qu’il faut souligner, c’est qu’à l’aune de l’ère du big data, où la donnée devient le nouvel eldorado, le défi du numérique offre une véritable source de création de valeur, point de départ d’un renouveau stratégique pour notre profession, au bénéfice de nos entreprises.

La Transition Numérique n’est pas une simple opportunité mais un enjeu stratégique pour construire le cabinet de demain.

Depuis le début de l’année, je l’ai répété en maintes occasions : « La transition numérique, il faut arrêter d’en parler et passer à l’action ». C’est désormais chose faite dans notre région. En effet, dès le début de notre mandature, avec Vincent Cazal, président de la commission Transition numérique du CRO, nous avons pris la décision d’organiser une journée consacrée au numérique. L’aboutissement de ces mois de travail a trouvé son épilogue le 8 novembre dernier.

 

Souhaitez-vous mettre en avant une action particulière ?

Oui : la transition numérique avec la journée organisée par notre CRO sur le D-clic numérique :

  • Le monde numérique - Stéphane Raynaud, expert-comptable, membre de l'association technique ATH
  • La cybercriminalité - Lieutenant-colonel Laurent Leberon, région de gendarmerie d'Occitanie, chef du bureau renseignement de la région Midi-Pyrénées et référent sécurité économique et protection des entreprises
  • Le financement de la transition numérique tant pour nos cabinets que pour nos clients AGEFOS PME, BPIFRANCE
  • Conclusion par Stéphane Raynaud "Construire le cabinet de demain"
  • 6 ateliers au choix sur 3 sessions
    1/ Les réseaux sociaux : visibilité attractivité, clients, collaborateurs / Twitter, Facebook, LinkedIn – débutants – initiés Catherine Epstein, La Mêlée
    2/ La facturation électronique, c'est demain ! Stéphane Raynaud
    3/ La conduite du changement vers un cabinet digital Sophie Joly, La Mêlée
    4/ Vers une fiscalité numérique  (FEC, caisse, contrôle à distance) Marc Lamort de Gail, expert-comptable
    5/ Des outils simples et rapides du CSOEC dans la transition numérique Sanaa Moussaid, présidente Comité Transition Numérique du CSOEC
    6/ Cybercriminalité avec l'intervention de représentants de la région de gendarmerie d'Occitanie, adjudant-chef Stéphane Tonelli, chef de groupe enquêteur nouvelles technologies à la section de recherches de Toulouse - adjudant-chef Jean-Michel Bouillon, chef de la division analyse criminelle et investigations spécialisées, enquêteur  délinquance financière

Une information communiquée lors de la journée du 8 novembre par l’Agefos PME d’Occitanie mérite d’être soulignée : il s’agit du budget global octroyé pour la région Occitanie dans le cadre de la transformation numérique :

  • 1,2 M€ au titre du dispositif Smart PME, qui concerne  prioritairement les TPE et PME de – 250 salariés, adhérentes à l’OPCA
  • + 570 K€ uniquement pour les experts-comptables

Ce projet porte sur des formations devant être impérativement engagées avant le 30 juin 2018 pour toutes entreprises et avant le 31 décembre 2018 pour les experts-comptables.

 

Conclusion

Dans ce monde qui bouge sans cesse, dans une économie qui se transforme et qui se digitalise, dans un contexte financier encore trop souvent instable, avec une montée en puissance de la cybercriminalité, notre profession a toujours su réagir et s’adapter.

En effet, à tous ceux qui auraient des doutes sur la pérennité de notre profession, comme certains journalistes ou pseudo économistes se plaisent à le laisser entendre, je voudrais leur rappeler trois choses importantes :

  • la 1re est que notre profession n’en est pas à sa 1re révolution et que, depuis plus de 70 ans, elle relève tous les défis qui s’opposent à elle ;
  • la 2e est que l’intelligence artificielle, aussi performante soit-elle, ne remplacera jamais notre jugement professionnel ;
  • la 3e enfin, est que l’on oublie bien souvent que notre belle profession exerce une véritable mission d’intérêt général au service de l’économie de notre pays.
Bureau du Conseil régional de Toulouse Midi-Pyrénées
Présidente : Béatrice Charlas
Vice-présidents : Philippe -Coulonges, Frédéric Malissard, Freddy Nicolas, Brigitte Sanchez-Bonnans
Trésorier : Jérôme Lorblanchet

L’équipe des permanents est composée de 7 personnes
Evelyne Denayrolles, secrétaire générale
Christine Balmes, assistante de direction
Fabrice Daguts, comptable, responsable informatique
Marine Baille, juriste
Sylvie Ozoux, responsable formation
Leïla Fettal, chargée de formation
Carole Nivot, chargée de communication
La profession en chiffres
828 experts-comptables
914 sociétés d'expertise comptable
238 experts-comptables stagiaires
76 associations de gestion et de comptabilité
16 salariés d'AGC autoriser à exercer la profession d'expert-comptable

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

AVRIL 2018

SIC N°372

  • Bilan 2017 des TPE-PME françaises
  • Les fidélité des clients envers leur expert-comptable
  • Le triple A du Leader : ambitieux, anthentique, attachant !

Consulter

MARS 2018

SIC N°371

  • 10 commandements pour se prémunir de la cybercriminalité
  • 73e Congrès : stratégie et compétences pour la croissance
  • Le 73e Congrès ; un rendez-vous en terre d'exception à ne pas manquer

Consulter

FÉVRIER 2018

SIC N°370

  • Tout savoir sur la loi de finances  et loi de financement de la Sécurité sociale 2018

  • 5 questions à Gilbert Le Pironnec, vice-président  en charge du secteur Prospective  et Spécialités du Conseil supérieur

  • Le rapport de fin de mission,  en pratique

Consulter

JANVIER 2018

SIC N°369

  • Assurer le financement de la reprise d'entreprise
  • 5 questions à Lucie Desblancs, vice-présidente en charge du secteur Développement et Croissance économique du Conseil supérieur
  • 2e édition de la journée du numérique : un véritable succès !

Consulter