DECEMBRE 2017

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

Historique

AddToAny
Share

BBusi.com, la nouvelle plateforme de mise en relation entre confrères

La sous-traitance est-elle taboue au sein de la profession ? Si seuls 10 % des experts-comptables disent vouloir augmenter la part de la cotraitance dans un avenir proche1, nombreux sont les avantages à sous-traiter certaines missions du quotidien : il suffit d’une surcharge soudaine de travail, d’une augmentation du volume qui ne justifie pas encore une embauche, ou encore d'un collaborateur absent pour que l’externalisation trouve sa raison d’être... Convaincu de l’opportunité stratégique que représente ce nouveau mode de fonctionnement, le Conseil régional de l’Ordre Paris IDF a lancé, en collaboration avec la CRCC de Paris, BBusi.com, une plateforme de mise en relation entre confrères pour des missions de cotraitance.

 
Valoriser vos expertises spécifiques

La cotraitance est un bon moyen de mettre en valeur les compétences particulières de votre équipe. En effet, les cabinets qui possèdent déjà un éventail de clients peuvent devenir sous-traitants pour d’autres afin de faire d’une expertise “rare” un nouveau vecteur de business : « Un de mes clients souhaitait être accompagné dans la mise en place d’un système de gestion complexe nécessitant des compétences pointues dans l’extraction de données de son système informatique, se souvient Laurent Benoudiz, président de l’OEC Paris IDF. Ne disposant pas des compétences en interne, je ne pouvais pas répondre à sa demande. J’ai travaillé avec un jeune confrère qui venait de s’installer après avoir quitté un big. En répondant à sa demande, j’ai fait trois heureux : mon client, mon confrère et mon cabinet ».

 

Donner un coup de pouce aux jeunes diplômés 

La cotraitance constitue une aide non négligeable au moment de l’installation des jeunes diplômés. En effet, ceux-ci sont très demandeurs de sous-traitance afin d’obtenir un complément de revenu mais également d’agrandir leur réseau au sein de la profession. Le taux de pénétration des missions de sous-traitants est de 35 % chez les jeunes qui viennent de s’installer !

 

Accélérer le développement du cabinet en devenant agile

Les nouvelles technologies et l’émergence des start-ups ont profondément modifié la façon de travailler et l’organisation même du travail. Les entreprises identifient, voire devancent les besoins de leurs clients et privilégient leur satisfaction. L’adaptation au changement devient un avantage compétitif, tout comme c’est désormais le cas pour les cabinets d’expertise comptable. La création d’un réseau de sous-traitants pour un cabinet indépendant est donc l’une des pistes permettant d’offrir un éventail de missions à valeur ajoutée à ses clients, au même titre qu’un grand cabinet.

Sur BBusi, retrouvez toutes sortes de missions grâce à un système de filtres proposant quinze thématiques et une dizaine de sous-thématiques, le lieu d’exercice, le niveau de compétences souhaité, la date de début et la durée. Les sous-traitants, eux, peuvent poster un mini-profil détaillant leurs compétences et leur parcours. Ils ont la possibilité de poser des alertes, afin d’être prévenus, par mail, dès qu’une annonce correspond à leur profil. A la fin de la mission, les deux partenaires peuvent se recommander mutuellement selon un ensemble de critères, à l’image de ce qui existe sur Linkedin. 

Brassage générationnel, développement du réseau, création de nouvelles opportunités business : avec BBusi.com, notre profession a désormais toutes les cartes en main pour donner à la cotraitance ses lettres de noblesse, et relever avec talent les nombreux défis qui l’attendent. A votre tour, lancez-vous sur www.BBusi.com !

 
1. Sondage réalisé par le CSOEC pour la version 2017 de l’étude Marchés de la profession comptable
Le périmètre juridique de la cotraitanceContrairement à d’autres professions réglementées, les experts-comptables peuvent faire appel à des sous-traitants ou cotraitants, les deux termes étant utilisés indifféremment. Les missions doivent néanmoins s’effectuer dans le respect des règles de la profession. Le point sur les principaux sujets sur lesquels il convient de rester vigilant :

- Sous-traitants et donneurs d’ordre sont inscrits à l’Ordre des experts-comptables. Faute de quoi, le sous-traitant peut être poursuivi pour exercice illégal, et l’expert-comptable donneur d’ordre pour couverture d’exercice illégal.
- Le donneur d’ordre reste maître de la relation avec le client. La mission se déroule sous son unique responsabilité. 
- Le client est informé de la sous-traitance : la mission fait l’objet d’une lettre de mission la notifiant. Cette lettre est signée par le client et le donneur d’ordre.
- La facturation s’effectue entre le client et le donneur d’ordre, qui rétrocède des honoraires au sous-traitant sous une forme préalablement définie. Dans le même temps, le donneur d’ordre et le cotraitant établissent un contrat de prestation de service définissant clairement leur relation.
- La cotraitance a lieu dans le respect des règles de la profession et notamment dans le respect du secret professionnel. Le donneur d’ordre ne fait pas état d’informations concernant le client qui ne rentrent pas dans le cadre de la mission.
- Le prestataire comme le donneur d’ordre sont indépendants vis–à-vis du client. Le donneur d’ordre ne s’en tient pas à l’apparence d’indépendance du cotraitant : il pose à ce dernier un ensemble de questions suffisant pour déterminer sa capacité à refuser la mission en cas de conflit d’intérêts
- L’obligation de compétences liée à la profession s’applique aux missions de cotraitance. Les deux parties s’assurent qu’elles ont le temps et les moyens matériels ou techniques nécessaires pour assurer la mission.
- Le donneur d’ordre vérifie dans ses contrats d’assurance que la sous-traitance est autorisée, afin d’être couvert en cas de problème.
- Le cotraitant respecte l’obligation de loyauté et de confraternité et notamment s’oblige à respecter le client du donneur d’ordre. Il s’interdit tout dénigrement et toute relation hors mission, y compris après celle-ci.
- En cas de désaccord, l’Ordre des experts-comptables a, par ses prérogatives réglementaires, toute compétence pour engager une conciliation ou faciliter le règlement de différends déontologiques. 

 

Parcourir l'historique du SIC :

ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE

Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !
ABONNEZ-VOUS AU SIC NUMERIQUE
Le SIC Numérique parait mensuellement, à l’instar de son homologue papier. Pour être averti par mail de la publication d’un nouveau numéro, abonnez-vous !

Toutes les parutions

SEPTEMBRE 2018

SIC N° 376

  • 5 questions à Florence Hauducoeur
  • Le projet de loi PACTE examiné en commission spéciale
  • 73e Congrès : Préparez votre parcours thématique

Consulter

JUILLET-AOUT 2018

SIC N° 375

  • Les outils du 73e Congrès
  • Le quiz du 73e Congrès
  • Comptexpert : comment déléguer vos droits ?

Consulter

JUIN 2018

SIC N° 374

  • 73e Congrès : Stratégie et compétences pour la croissance
  • Règlement général sur la protection des données : tenez-vous prêts !
  • Le site internet de l'Ordre fait peau neuve !

Consulter

MAI 2018

SIC N°373

  • Gestion des données personnelles et RGPD
  • 73e Congrès : cabinet, missions et marchés !
  • Déclaration annuelle des papiers : êtes-vous prêts ?

Consulter