MARS 2016

Consulter le SIC papier

Le SIC papier existe également en version numérisé .pdf, à télécharger ci-dessous.

AddToAny
Share

Guadeloupe

Interview de Max Chonkel, président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Guadeloupe

Les confrères doivent être conscients que la profession change et qu’ils doivent, par conséquent, modifier leurs comportements, adapter leurs fondamentaux et réinventer leurs cabinets.

 
Comment et pourquoi êtes-vous devenu expert-comptable ?

Ma carrière professionnelle a toujours été motivée par une envie : faire évoluer la Guadeloupe et être un acteur dynamique de son économie. Plus jeune, par attrait pour la nature, je voulais être ingénieur agronome ; finalement, le destin en aura décidé autrement. En effet, je me suis retrouvé à faire une 1re G2 et j’ai eu la chance de rencontrer un professeur de comptabilité qui m’a notamment transmis l’amour des chiffres associé à l’approche entrepreneuriale. La comptabilité a immédiatement attisé ma curiosité, notamment pour comprendre comment les chiffres peuvent traduire la performance des acteurs d’une entreprise. Par la suite, j’ai eu cette seconde chance de rencontrer un professeur d’économie qui m’a permis de situer l’entreprise dans le tissu économique. Une fois mon baccalauréat validé, j’ai souhaité faire une école de commerce  mais là encore le destin s’en est mêlé, puisque j’ai été rattrapé par le service militaire. Une fois mon service achevé, je me suis finalement dirigé vers un DUT à Montpellier ; cette formation a conforté ma décision de devenir expert-comptable, en découvrant toute l’approche sociologique de l’entreprise. Pour conclure, je dirais que l’expertise comptable est une vraie passion : la passion des chiffres, de l’entreprise mais aussi de l’humain, notamment via la découverte des métiers de nos clients.

 

Pourquoi vous êtes-vous impliqué dans la vie ordinale ?

Pour pouvoir exercer pleinement cette profession que j’adore, il m’a semblé indispensable d’être au cœur des instances. En effet, je considère que celui qui veut apporter une pierre à l’édifice et qui souhaite faire entendre sa voix, doit participer à la vie des instances de la profession. Ainsi, dès ma deuxième année en tant qu’expert-comptable diplômé, j’ai participé à la commission Communication de l’Ordre des experts-comptables de Guadeloupe. En parallèle, je suis intervenu auprès de l’IRF régional et j’en assure d’ailleurs toujours la trésorerie. En 2000, j’ai été élu au sein du Conseil régional, suivi d’un nouveau mandat en 2008. J’avais dans l’idée de me retirer de la vie ordinale mais de nombreux confrères m’ont fait changer d’avis. C’est ainsi que j’ai été élu président du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Guadeloupe, avec pour ambition de faire partager ma vision de la profession.

 

Quels sont vos objectifs de mandature ?

D’une façon globale, Olivier Serva, élu en binôme pour cette mandature, et moi-même avions comme objectifs de donner plus de visibilité à la profession et de relever le défi du changement et de l’adaptation de celle-ci. Pour cela, nous avons mis en place un programme d’actions articulé autour d’axes forts :

  •  Accompagner les confrères dans la mutation de la profession. En effet, aujourd’hui plus que jamais, les confrères doivent être conscients que la profession change et qu’ils doivent, par conséquent, modifier leurs comportements, adapter leurs fondamentaux et réinventer leurs cabinets. Nous devons mettre en place un nouveau « business model » pour nos cabinets, notamment en sortant de l’aspect traditionnel de l’exercice professionnel pour nous diriger vers davantage de conseil. Au travers des actions de communication et d’information, l’Ordre des experts-comptables de Guadeloupe accompagne les experts-comptables dans cette phase de mutation.
  • Repositionner les experts-comptables au milieu du débat économique. Pour ce faire, l’Ordre des experts-comptables et le Barreau de la Guadeloupe organisent pour la première fois, en septembre 2016, le Salon de l’entreprise. Objectif : positionner l’entrepreneur au centre du débat. Cette manifestation va bien évidemment engager l’Ordre dans la vie publique et dans la politique économique régionale. Au-delà de cette manifestation, la profession reste, au quotidien, force de proposition pour accélérer l’activité économique de notre département.
  • Faire reconnaitre le véritable rôle de coach de l’expert-comptable et le positionner comme le personnage incontournable de l’entreprise.
Concrètement, quelles actions menez-vous pour accompagner les confrères dans cette mutation ?

Afin d’apporter les clefs de ce changement aux confrères de la région, nous avons organisé, en 2014, les Universités de la Caraïbe sur le thème « Les Universités de la profession sur le thème « Et si on parlait stratégies ? ». Ce séminaire animé par Didier Poncet, a notamment permis aux confrères de s’approprier ce changement et des exigences nouvelles qui en résultent au risque d’être exclus de certaines missions à plus forte valeur ajoutée. Ils doivent, donc, innover et repenser leur cabinet afin de l’orienter davantage vers les clients qui donneront la préférence à des cabinets plus performants et en l’occurrence à des cabinets numériques. Je pense sincèrement que les confrères sont sensibilisés à ces questions se rendent compte qu’ils n’ont plus le choix et qu’ils doivent amorcer un changement. 

 

Dans de nombreuses entreprises, il existe une tendance à ne pas supprimer les choses dépassées devenues improductives ; bien au contraire, on s’y accroche et on continue à gaspiller de l’argent.

 

« Les confrères doivent être conscients que la profession change et qu’ils doivent, par conséquent, modifier leurs comportements, adapter leurs fondamentaux et réinventer leurs cabinets. »

Peter F. Drucker

Les chiffres de la profession
149 Experts-comptables
115  Sociétés d’expertise comptable
16  Experts-comptables stagiaires
521 Collaborateurs

 

A noter dans vos agendas
- Mars 2016 : lancement de Business story en Guadeloupe
Mai 2016 : participation au relai inter-entreprise.
Octobre 2016 : Participation au forum des associations
Décembre 2016 : Université de la profession

Bureau du Conseil régional de la GuadeloupePrésident : Max Chonkel
Vice-présidentes : Dominique Maugenne, Marie-Claire Verger
Trésoriers : Joël Pompilus, Alexandre Kalil
Assesseur : Olivier Serva
L’équipe des permanents est composée de 3 personnes
Chantal Jalton, secrétaire générale
Lucienne Lutin, assistante de direction en charge de la déontologie et de la comptabilité
Aurélie Louiserre, assistante de direction et de la communication en charge de la communication et des partenariats

 

 

Parcourir l'historique du SIC :

Toutes les parutions

Mai-juin 2020

SIC N° 395

  • Spécial COVID-19 Financement - Mesures et initiatives pour soutenir les entreprises
  • Interview de François Asselin, président de la CPME

  • Enquête sur les conséquences de la crise sanitaire

Consulter

AVRIL 2020

sic n° 394

  • SOS Entreprises/SOS Cabinets : deux cellules pour vous accompagner face à la crise
  • Des FAQ thématisées pour mieux vous informer
  • La signature électronique, un outil indispensable pour la poursuite de votre activité

Consulter

MARS 2020

SIC N° 393

  • Réforme des retraites : décodage et mobilisation
  • Hubemploi : refondre pour mieux performer
  • Création du statut d'expert-comptable en entreprise

Consulter

FEVRIER 2020

SIC N° 392

  • Loi de finances 2020 : les principales mesures fiscales
  • DGFip : des chantiers structurants à venir
  • L'Arpec, un nouvel outil LAB au service des experts-comptables

Consulter